RPS - Risques Psychosociaux, stress, burn out et bien-être
NOUVEAU : Formation certifiante de 5 jours pour personnes de confiance

Depuis le 1er septembre 2014, les  membres du personnel désignés pour exercer la fonction de personnes de confiance doivent, endéans les deux ans qui suivent leur désignation, suivre une formation dont le contenu est fixé par la loi.

En leur qualité de personne de confiance, elles sont habilitées à intervenir sur l’ensemble des risques psychosociaux au travail (conflit, stress, harcèlement, violence, souffrance au travail et burn out). Elles ont une mission d’écoute, d’information, de conseil, d’orientation et d’intervention psychosociale, qu’elles exercent en plus de leur fonction principale. Elles n’ont donc pas nécessairement de formation préalable en la matière en fonction de leur métier d’origine.

Une formation spécifique et pratique, adaptée aux situations rencontrées sur le terrain s’avère indispensable afin de leur permettre de mener à bien cette mission souvent très délicate. Pour ce faire, elles ont besoin d’être outillées en matière de législation, mais aussi d’écoute, de communication et de gestion de conflits. Il leur est également nécessaire d’expérimenter des situations  d’entretien psycho-social sous la supervision d’un formateur.

Leur rôle est fondamental dans la prévention des risques psychosociaux au travail afin de contribuer à désamorcer une situation avant qu’elle  ne dégénère (intervention psychosociale informelle).

La formation proposée au CFIP est conforme au programme imposé par le code du bien-être au travail en termes d’objectifs, de contenu et de durée (Art. I.3-58, I.3-59, I.3-60 et annexe I.3-1 du code du bien-être au travail).

Infos pratiques

Code : PCF120

Durée :
5 jour(s)

Date / Horaire :
Mercredi 22/01/2020
Vendredi 14/02/2020
Vendredi 06/03/2020
Jeudi 26/03/2020
Mardi 21/04/2020
De 9h30 à 17h00

Lieu :
CFIP Bruxelles
Avenue Louis Gribaumont, 153
1200 Bruxelles (Belgique)
Voir la carte

Formateur(s) :
Marc DREZE
Martine HENNUY
Valérie Lebrun
Jean MAERTENS
Françoise TEMMERMAN

Prix (particuliers/non-marchands) :
775,00 €

Prix (entreprises) :
1.165,00 €

Inscription :
S'inscrire

Formateur(s)
Marc DREZE

Marc DREZE

En savoir plus
Martine HENNUY

Martine HENNUY

En savoir plus
Valérie Lebrun

Valérie Lebrun

En savoir plus
Jean MAERTENS

Jean MAERTENS

En savoir plus
Françoise TEMMERMAN

Françoise TEMMERMAN

En savoir plus
A noter

Cette formation peut se réaliser dans votre organisme sur mesure en réponse à vos besoins.
Par souci de qualité et de cohérence, une analyse détaillée de votre demande et de votre contexte sera toujours réalisée par le formateur pressenti pour intervenir au sein de votre organisation.

Objectifs

  • Acquérir les connaissances relatives au rôle et au statut de la personne de confiance (missions, limites, cadre de travail)
  • Connaître le cadre légal relatif au bien-être au travail (procédures internes, externes, rôle des différents acteurs impliqués)
  • Connaître les risques psychosociaux au travail, les facteurs de risques individuels et collectifs, les dommages sur l’individu, le groupe et l’organisation
  • Connaître les méthodes d’analyse de risques et pouvoir différencier les types de souffrance au travail.
  • Acquérir les connaissances et les compétences pour mener un entretien avec chacune des parties impliquées (le demandeur, la personne mise en cause, la hiérarchie)
  • Développer des connaissances et pouvoir utiliser différentes techniques d’intervention psychosociales en tenant compte des dimensions interindividuelles, groupales et organisationnelles des situations de souffrance au travail.
  • Connaître et mettre en oeuvre les modes d’intervention de la procédure d’intervention psychosociale informelle : intervention auprès d’un tiers, conciliation et médiation

 

Contenu

JOUR 1 matin : Cadre légal relatif au rôle et au statut de la personne de confiance

  • Politique du bien-être au sein de l’organisation
  • La prévention des risques psychosociaux au travail et le rôle des différents acteurs
  • Les missions et le statut de la personne de confiance
  • Les procédures internes accessibles aux travailleurs qui estiment subir un dommage découlant des risques psychosociaux au travail
  • Les procédures externes auprès de l’inspection du contrôle du bien-être au travail et auprès des tribunaux
  • Eléments d'éthique professionnelle et de déontologie, en particulier secret professionnel, confidentialité et indépendance

Jour 1 après-midi : Les risques psychosociaux au travail

  • Définition et caractéristiques des risques psychosociaux au travail (les causes, les effets, l'ampleur, les symptômes)
  • Les dommages au niveau de l’individu (conséquences physiques, psychologiques, sociales et professionnelles), au niveau du groupe et de l’organisation
  • Les facteurs de risques individuels et collectifs spécifiques aux risques psychosociaux au travail
  • Les ressources individuelles et collectives
  • Les différentes typologies des situations de souffrances relationnelles au travail : les types de conflits, les situations de harcèlement moral, de harcèlement sexuel, le phénomène de bouc-émissaire, la maltraitance managériale,...
  • Méthodes d’analyse des risques

Jour 2 : Intervention psycho-sociale: techniques d’entretien

  • Le cadre d’un entretien, le cadre de la personne de confiance  et le secret professionnel
  • Communication verbale et non verbale : notions de base
  • Techniques d’écoute et d’entretien
    • L’écoute active et les attitudes facilitatrices
    • Différencier les faits, les opinions, les sentiments
    • Les attitudes de Porter
    • Le questionnement et le recadrage
  • Conseiller dans une démarche de résolution de problème
  • Simulation d’entretiens avec le demandeur, la personne mise en cause, les témoins, les membres de la ligne hiérarchique
  • Analyse de cas concrets et exercices pratiques

Jour 3, 4 et 5 : Intervention psychosociale: gestion des situations problématiques

  • Gestion des conflits via l’intervention auprès d’un tiers, la conciliation et la médiation
  • Techniques d’interventions psychosociales en tenant compte des dimensions interindividuelles, groupales et organisationnelles des situations de souffrance au travail

JOUR 3 : La gestion des émotions

  • La gestion des émotions face aux situations problématiques et le décodage des besoins
  • Les résonances émotionnelles face à la souffrance au travail du demandeur
  • Comment maintenir une juste distance émotionnelle, plus particulièrement face à une personne en  burn out ou face à un travailleur victime de harcèlement?
  • Le triangle dramatique et le triangle du gagnant (protection, permission, puissance)
  • L’attitude win win
  • Mises en situations concrètes sur base des cas décrits par les participants

JOUR 4 : Les aspects organisationnels à prendre en compte dans la gestion de conflits

  • Notions de Théorie organisationnelle de Berne : les frontières d’une organisation et les types de tension, comment y répondre ?
  • Les types et niveaux  de conflits
  • Les niveaux d’Ardoino
  • La pyramide de Fry
  • Analyse de situations conflictuelles au regard de ces grilles de lecture
  • Les différentes attitudes possibles : écoute, recadrage, conciliation, médiation
  • Le DESC
  • Mises en situations concrètes d’entretiens avec le demandeur et avec un tiers


JOUR  5 : Initiation à la gestion de conflits et à la médiation

  • Conditions et modalités d’une conciliation
  • Actions à entreprendre pour remédier au problème
  • Modalités d’actions vis-à-vis de la hiérarchie
  • Mises en situations d’entretiens avec un tiers et application des outils proposés
  • Jeux de rôles  avec des acteurs d’improvisation théâtrale
  • Séance de questions réponses en présence

Méthodologie

Dans  cette formation pour personnes de confiance, nous serons particulièrement attentifs à la mise en place d’un cadre de travail bienveillant favorisant la confiance et permettant de travailler dans la sécurité (règles de confidentialité, non jugement, parler "je").

Les modules reposent sur un mode de diagnostic aussi bien collectif qu’individuel en ce qui concerne les problèmes rencontrés et les aspects sur lesquels il s’avère adéquat de travailler tant globalement qu’individuellement.

La particularité de cette formation est qu’elle réunit des travailleurs  provenant d’univers professionnels et de métiers très différents , avec des niveaux de formations très diversifiés.

Tout en respectant les objectifs déterminés, l’importance des contenus sera ajusté au cheminement individuel des participants et au rythme d’évolution du groupe afin de répondre au mieux aux besoins et attentes de chacun.

Dès lors la méthodologie spécifique de ces modules prend en considération cette particularité et a  pour but d’amener chaque participant à :

  • Identifier les difficultés rencontrées sur le terrain
  • Identifier les aspects sur lesquels des évolutions apporteront des changements positifs et significatifs 
  • Mettre en place un plan d’action pour faire évoluer le fonctionnement et les comportements de chacun lors des interventions psycho-sociales.

La méthodologie qui en découle assez logiquement est particulièrement centrée sur la participation, sur l’individualisation et sur l’interactivité.

Nous combinerons expérience, théorie et techniques.

Les principales conditions méthodologiques se concrétiseront par les éléments suivants :

Pragmatisme : il s'agira "d'outiller" les professionnels dans une perspective pratique. Celle-ci facilitera la mise au point d'options personnelles, relationnelles et comportementales directement utilisables.

Dimension expérientielle : l'expérience précèdera la théorie.

Interactivité: les conclusions pratiques tirées de l'expérience seront autant le fruit des échanges au sein du groupe, ainsi qu'entre celui-ci et le formateur, que le résultat d'un apprentissage "vertical".

Auto-exploration: La réflexivité de chacun sera sollicitée : il s’agit du "regard du soi", avec l’aide des autres, concernant les compétences acquises  et les aspects à améliorer.

Appropriation: l'appropriation est un processus de "maturation" spontanée qui s'effectue dans les jours et les semaines qui suivent la formation.

Les compétences acquises pourront également être évaluées au cours des journées de supervision qui suivront la formation.

0utils utilisés :

  • Les cercles de paroles
  • Les échanges en sous-groupes
  • Des outils issus de la méthode ARC (Chantal Nève et Agathe Crespel) et de l’intelligence collective (les chaises révélantes, le doublage, le cercle d’empathie)
  • Des jeux de rôles avec la présence d’acteurs d’improvisation théâtrale
  • Les photolangages

Ces formations pourraient également vous intéresser